DEMAIN ON FICHE

1 minute(s) de lecture

Ce mardi 6 mars, après plusieurs mois de débats, l’Assemblée nationale a voté le texte créant “Le Fichier des gens honnêtes”. Un fichier officiellement destiné à lutter contre l’usurpation d’identité… Mais qui, dans les faits, autorisera à ficher l’ensemble de la population française. Retour, en dix questions, sur une inexorable dérive sécuritaire.

Par 285 voix pour, 173 contre, sur 458 suffrages exprimés, le fichage des “gens honnêtes” a été adopté à l’Assemblée. Jean-Jacques Urvoas (PS) a déclaré qu’il allait dès le 7 mars déposer un recours au Conseil Constitutionnel.

Au XIXe siècle, lors de la conquête de l’Ouest, des ouvriers Chinois, venus construire les lignes de chemin de fer, utilisaient de l’”huile de serpent” (“Snake oil“, en VO) comme remède “naturel” aux douleurs articulaires. Plusieurs escrocs s’emparèrent alors du phénomène, et commercialisèrent de multiples “huiles de serpent“, toutes plus placebo les unes que les autres, en faisant croire qu’elles accompliraient des miracles, et guériraient tous les maux.

Le fichier des “honnêtes gens“, créé pour mettre un terme aux usurpations d’identité, et qui a été adopté ce mardi 6 mars 2012 à l’Assemblée, en sixième lecture (et après 8 rapports parlementaires), s’apparente à une “huile de serpent“, à une “poudre de perlimpinpin“. Aux effets secondaires dévastateur. Pour la première fois depuis le gouvernement de Vichy, il s’agit de ficher l’ensemble de la population française, 60 millions d’”honnêtes gens“, au prétexte de mieux les protéger. Démonstration, en 10 questions qui, étrangement, n’ont jamais été, ou quasiment, débattues au Parlement.

>>> Source & Suite sur : http://owni.fr/2012/03/05/demain-on-fiche/

>>> LICENCE CRÉATIVE COMMONS BY NC SA