Les services en ligne ne sont ni libres ni privateurs ; ils posent d'autres problèmes

1 minute(s) de lecture

Facebook est-il « libre » ? Gmail est-il « libre » ? Le nébuleux « cloud computing » est-il « libre » ?

Lorsqu’il s’agit de services en ligne la question est mal posée et mérite d’être précisée, nous affirme ici Richard Stallman en passant en revue les différents et complexes cas de figure.

Maurizio Scorianz - CC by-nc

Les programmes et les services sont deux choses différentes. Un programme est une œuvre que vous pouvez exécuter, un service est une activité avec laquelle vous pouvez interagir.

Les services en ligne ne sont ni libres ni privateurs ; ils posent d’autres problèmes.