SecureDrop, l’outil idéal pour les journalistes et lanceurs d’alertes

1 minute(s) de lecture

SecureDrop, c’est un peu la boite de Pandore des journalistes pour les lanceurs d’alertes qui auront désormais un système hautement sécurisé pour dévoiler discrètement leurs documents. Il s’agît d’un système très évolué de logiciels dont le but est de créer un coffre-fort chiffré capable de recevoir des documents sensibles, tout en permettant aux sources qui l’utilisent de rester anonymes, cachés derrière un “pseudo”. SecureDrop est équipé d’un système de communication chiffrée et reste, bien entendu, une solution totalement open-source.

Image de NeoSting sous licence CC-By

Les documents ainsi que les mails doivent être chiffrés en utilisant une clé PGP RSA de 4096bits.

document2-securedrop

À l’origine de ce concept, on retrouve le défunt et très regretté Aaron Swartz qui avait lancé ce projet sous le nom DeadDrop. The New Yorker s’est par exemple basé sur DeadDrop pour créer sa propre StrongBox. DeadDrop a été ensuite repris par la Freedom of the Press Foundation, et la solution existe désormais sous le nom SecureDrop. Récemment Forbes a présenté SafeSrouce, issue de SecureDrop, et il y en aura d’autres…

>>> Source & suite sur : http://neosting.net/securedrop-deaddrop-whistleblowers

more