Voyage au cœur de l’espace-temps (5)

5 minute(s) de lecture

*

* *

Décembre 1997:

Durant cinq bonnes années, j’ai eu le temps de me familiariser avec tout l’équipement dont je dispose. Mon apprentissage a été long et progressif. Je ne me rendais à ma base que quelques heures par semaines, en général le week-end. Au fil du temps, je manipulais de mieux en mieux le matériel technologique et informatique. Maintenant, je sais tout faire fonctionner, et je comprends dans l’ensemble tous les mécanismes de tous les appareils.

Régulièrement, depuis que j’ai effectué mon service militaire, je me mets un peu plus à l’entraînement sportif, principalement au combat rapproché et à l’endurance. Je consacre également plus de temps au maniement des différentes armes à ma disposition. Actuellement, j’en ai cinq modèles:

– L’épée laser EL1, simple de fonctionnement, avec lame à longueur variable jusqu’à un mètre.

– Le pistolet et épée laser – PEL2, arme mixte peu encombrante. Sa position épée est un peu moins maniable que la précédente, et la longueur de la lame est fixée à un mètre. La portée du pistolet est d’une centaine de mètres au maximum.

– Le pistolet mixte, laser et à balles implosives PL2 est déjà plus puissant. Il peut atteindre une cible ( homme avec gilet pare-balle ou véhicule non blindé ) à deux mille mètres et la détruire.

– L’ AMP3 est une arme de précision pour tireurs d’élite avec lunette de visée laser. Il est silencieux. Sa portée maxi est de cinq kilomètres. Cette arme démontable en trois parties fait office de fusil laser de précision, de mitrailleuse laser et de canon laser lançant des sortes de boules de feu pouvant détruire presque n’importe quelle cible.

– L’engin le plus puissant est l’arme lourde de combat ALC3. Sa portée est identique à celle du précédent. Elle possède également une lunette de visée laser, mais avec le module infra-rouge. En plus des fonctions décrient plus haut, elle possède un double lance roquettes à têtes chercheuses, ainsi qu’une mitrailleuse à balles normales, explosives ou perforatrice ( au choix ) réglable en position automatique ou semi-automatique.

Avec cet équipement là, la résistance devrait pouvoir tenir le coup. Petite précision au passage: toutes sont munies d’un système d’autodestruction pour le cas ou elles tomberaient entre de mauvaises mains qui essaieraient de les démonter pour voir comment elles sont faites pour pouvoir en construire également.

Bien évidemment, je me suis entraîné sur un simulateur virtuel donnant une impression de réalité surprenante.

Depuis peu, je commence à réfléchir à des stratégies militaires et à des plans de batailles. Je commence à prévoir les rôles de chacun des membres du trio, même s’ils ne sont pas encore au courant de ce qui se prépare. Aidé par Oya, je crée des situations susceptibles de se produire et je tests les différents moyens défense.

Bien sur, tout cela ne m’empêche pas de vivre normalement. Je retrouve régulièrement mes amis ou ma famille. J’ai un travail dans un bureau d’étude.

Ce soir, 31 décembre 1997, Alex, Dom et moi donnerons notre premier concert en public, mais entre amis pour le soixante quinzième anniversaire du grand-père de Dominique et pour le jour de l’an. On s’occupera de l’animation de la soirée en optant pour un répertoire de chansons de fêtes.

Pour cela nous avons dû travailler longuement à élargir notre répertoire commun. Pour les douze coups de minuit, nous jouerons une innovation d’Alexandre. Composé et écrit par lui-même, joué par nous trois.

Durant la soirée, nous avons, entre autres, joué les titres suivants: Alexandrie Alexandra, Santiano, C’est un beau roman, La ballade des gens heureux, Les copains d’abord, Le petit pont de bois, Petits métiers, Sûr et certain, Donna donna, Stewball, Forban’s spleen, Devenir Cheyenne, C’est si bon, La vie en rose, Summer nights, Rivers of Babylon, One more night, La même eau qui coule, Champs Elysées, Il changeait la vie, Elle a fait un bébé toute seule, Le monde est stone, Les uns contre les autres, Hey Jude, Les portes du pénitencier, Ma préférence, Oh happy day, Sacré bouteille, Buvons encore une dernière fois, et pour finir Rendez-vous 4.

La fête fut réussie et dura jusqu’à trois heures du matin. Il y avait là toute sa famille et un peu des nôtres, soit deux bonnes centaines de personnes. Des oncles et tantes aux petits cousins, tous étaient présents. Notre démonstration musicale fut applaudie chaleureusement, surtout la nouveauté d’Alex.

Depuis mon voyage de l’été dernier, j’étais sûr d’avoir constitué le bon trio d’amis, comme il m’avait été demandé il y a plusieurs années. Donc de temps en temps, je parlais d’ovnis et de voyage dans l’espace à mes trois amis qui trouvaient le sujet intéressant. Eux aussi avaient envie de connaître le futur et de voyager et découvrir de nouvelles formes de vie. C’est pourquoi un jour je me décidais à les mettre au courant. Le moment était venu. Je les invita a venir passer leurs vacances du mois d’août à ma ferme à la campagne et leur expliqua la raison. Au début, ils ont eu du mal à me croire, je le lisais sur leurs visages et le savait à leur réaction d’incrédulité, mais ils me faisaient confiance et dans leur fort intérieur espéraient que cela soit vrai.

sam7+computer3

more