SWEETUX'Archives archive
Category : Culture

Espéranto : la langue équitable

L’espéranto est une langue construite conçue à la fin du xixe siècle par Ludwik Lejzer Zamenhof dans le but de faciliter la communication entre personnes de langues différentes. Zamenhof publia son projet en 1887 sous le nom de Lingvo Internacia (Langue Internationale), sous le pseudonyme de Doktoro Esperanto (Docteur qui espère), d’où le nom sous lequel la langue s’est popularisée par la suite.

Fondé sur une grammaire régulière (sans exception), l’espéranto est une langue globalement agglutinante où les mots se forment à partir d’un nombre limité de racines lexicales et d’affixes. Ces particularités facilitent son apprentissage.

L’espéranto est la seule langue construite qui a dépassé le stade de projet pour devenir une langue vivante, avec des locuteurs actifs répartis dans 112 pays du monde.

***

Le français, l’anglais, le russe, le chinois… sont irremplaçables pour leurs locuteurs et leurs richesses doivent être préservées, mais ces langues conviennent-elles aussi pour la communication internationale ?

Les langues « dominantes » ont leurs difficultés & nécessitent un grand nombre d’heures d’étude afin de pouvoir tenir une vraie discussion en tenant compte des multiples particularités & exceptions de la langue utilisée … ce qui favorise dans les échanges ceux qui utilisent leur langue maternelle.

Et si l’espéranto devenait la langue internationale ?

Elle éviterais les complications inutiles car l’espéranto est bien plus simple & logique à apprendre & comprendre (pas de complications & d’exceptions dans la langue qui donne accès à toutes les cultures … et mets sur un pied d’égalité dans les échanges internationaux.

Cette langue a été conçue afin de permettre une vraie communication entre les personnes de langues maternelles différentes indépendamment de tout pouvoir politique ou économique … cette langue « appartenant à tout le monde ».

Cette langue vivante est déjà parlée par des millions de personnes … et pourrait devenir la seconde langue idéale pour tous sur la planète.

 

>>> Sources & plus d’infos sur :

 

3 novembre 2014 - Commentaires fermés sur Espéranto : la langue équitable


Université d’été du Revenu de Base

revenudebase-sam7blog42

 

Cet été a eu lieu la première université d’été du revenu de base (extraits choisis).

La première université d’été du revenu de base, qui s’est tenue près de Périgueux du 21 au 23 août 2014, a permis de rapprocher les différents courants qui militent pour le revenu de base et de faire grandir le Mouvement Français pour un Revenu de Base (MFRB). Retour sur les moments forts de ces trois jours.

Fruit d’un travail de plusieurs mois, la première université d’été du revenu de base fut un succès, ayant réuni près de 600 participants, dont une quarantaine d’intervenants et une cinquantaine de bénévoles.

Un programme pour tous les goûts

Au total, 7 conférences plénières, 2 ‘conférences gesticulées’, une avant-première et plus de 25 ateliers ont constitué le programme de réflexion de cette riche université. Création monétaire, métamorphoses du travail, féminisme, décroissance, expérimentations, écologie, technologie, financement, économie collaborative, agriculture, démocratie… de nombreuses problématiques ont été abordées et développées par les différents intervenants… et les participants !

« La crise économique est issue, notamment en France, d’une incapacité à s’adapter à des réalités. On continue à alimenter un système qui fonctionne mal et qui ne sert pas la démocratie. Ceux qui souffrent le plus de ce système, ce sont ceux que l’on entend le moins » — Michel Meunier.

Les temps forts de ces 3 journées :

  1. la première conférence plénière était dédiée à la critique de certains points de vue féministes sur le revenu universel. Un défi relevé avec brio par Agnès Maillard et Carole Fabre, activiste pour un revenu de base et initiatrice de la pétition pour un revenu de vie, qui ont su développer, sous forme de dialogue, les arguments féministes pour et contre le revenu de base sur les plans historique, philosophique et pratique. Des réflexions qui invitent également à remettre en question notre approche de la structure familiale.
  2. La première soirée de cette université a ensuite été consacrée à la présentation officielle du nouveau film de Michaël le Sauce, « Un revenu pour la vie », en présence du réalisateur et de plusieurs intervenants du film. « Parler d’un revenu de base, c’est envisager de s’autoriser à rêver ».
  3. Le moment phare de la deuxième journée — certainement la plus chargée — fut la plénière intitulée « Les sept péchés du système socio-fiscal français », avec Marc de Basquiat, expert de l’approche fiscaliste du revenu de base et auteur d’une thèse en économie sur le sujet (Vous pouvez en retrouver la démonstration sur ce lien).
  4. Cette conférence a été suivie d’un atelier très prisé dédié au financement du revenu de base axé sur la présentation des propositions développées par Marc de Basquiat, dont vous pouvez retrouver la présentation ici.
  5. Et si nous écrivions nous-même notre revenu de base ? Après une nouvelle session d’ateliers, tous les participants se sont réunis dans l’auditorium pour deux plénières. La rencontre avec Étienne Chouard, penseur très prolifique sur les questions de démocratie, était particulièrement attendue. Sans se considérer comme expert de cette question, Étienne Chouard sympathise avec les idées de revenus inconditionnels déconnectés de l’emploi, qu’il qualifie même de «bombe atomique contre notre dépendance à la monnaie ». Étienne Chouard est donc venu nous proposer une démarche innovante lors d’un atelier constituant, dont l’objectif a été d’écrire nous-même des textes de lois qui garantiront un revenu de base à tous les citoyens dans la Constitution. Un atelier très suivi qui a permis aux participants de se réapproprier le pouvoir d’écrire les lois et de créer eux-mêmes les conditions de l’instauration d’un revenu de base inconditionnel.
  6. Créer nous-même notre revenu de base, c’était aussi l’objet de l’atelier de présentation de la Théorie Relative de la Monnaie avec Stéphane Laborde que vous pouvez visionner ici.
  7. Le revenu de base comme alternative à l’exploitation des internautes. La deuxième plénière du vendredi 22 août a permis d’aborder l’idée d’un revenu de base par un tout autre chemin : celui de l’évolution technologique, du développement des réseaux sociaux, de l’agrégation des données personnelles et de leur exploitation par les entreprises commerciales.
  8. Pour clôturer en beauté cette journée déjà bien dense, Alexis Lecointe, du collectif « Les Zooms Verts », a présenté en avant-première sa conférence gesticulée sur le thème « Travail libre, revenus de base et autres rêvolutions ».
  9. La troisième et dernière journée a été marquée par une conférence dite de « convergence » dont l’objectif, après avoir débattu pendant 2 jours et demi, a été de tenter d’identifier les points d’accord ou de désaccord entre les différents courants du revenu de base. Un exercice difficile, voire impossible ? Ainsi, Vincent Liégey a tenu à rappeler que « le revenu de base n’est pas une simple question comptable », mais une ouverture sur une société basée sur une économie radicalement différente : plus locale, respectueuse de l’environnement, déconnectée du pouvoir de l’argent. Frédéric Bosqué, bien que fervent défenseur d’un revenu de base suffisant pour vivre, a renchéri en déclarant qu’il soutiendrait un projet de loi qui instaurerait un revenu de base inconditionnel même à 1€ par mois, car il constituerait un premier pas vers un changement de paradigme. Le philosophe Jean Zin a également tenu à affirmer l’urgence sociale du revenu de base, tout en soulignant l’impossibilité politique d’obtenir — à l’heure actuelle — un revenu de base « suffisant ». Autrement dit, il faut relativiser l’importance du montant du revenu de base, et travailler à intégrer le revenu de base dans des projets de société cohérents et progressistes. Ainsi Marc de Basquiat a tenu à réaffirmer son attachement aux acquis sociaux de l’après guerre, et a appelé le MFRB à intégrer dans sa charte la volonté de ne pas les remettre en cause.
  10. Après ce beau moment d’unité pour le Mouvement Français pour un Revenu de Base, dont la démarche transpartisane est l’une des clés de voûte, l’auditorium a laissé la place à Gérard Foucher pour sa conférence gesticulée « Les secrets de la monnaie ». Une conférence très suivie et appréciée, dans laquelle il a expliqué les ressorts de la création monétaire et l’urgence de réformer le système monétaire, pour conduire à la mise en place d’un revenu de base pour tous.

ie-rdb-sam7blog42

 

***

Voici à toutes fins utiles une petite série de 4 vidéos expliquant ce qu’est le revenu de base, ou cette page sur wikipédia :

« Le revenu de base est un revenu versé par une communauté politique à tous ses membres, sur une base individuelle, sans conditions de ressources ni obligation de travail, selon la définition du Basic Income Earth Network (BIEN). Il reconnaît la participation de l’individu pour la société, indépendamment de la mesure de l’emploi. »

***

Après une première BD réalisée par Hélène Pouille dans les dernières semaines de l’initiative citoyenne européenne, voici une seconde très belle réalisation publiée en deux parties sur le blog Nepsie.fr, et sous licence libre creative commons qui vous autorise explicitement à réutiliser l’œuvre à condition de ne pas la modifier, de ne pas en faire un usage commercial, et évidemment, de citer l’auteur !

Dans cette bande dessinée, Nepsie part du rapport au travail (planche 1) puis présente une série de solutions telles que la baisse du temps de travail, le salaire à vie et le revenu de base (planche 2), solution qu’elle détaille davantage.

***

Pour finir ce billet, je souhaitais partager cet hommage à un grand économiste malheureusement décédé il y a peu de temps : Yoland Bresson.

« Yoland Bresson, économiste précurseur du revenu d’existence en France, s’est éteint pendant l’été. Nous tenons à lui rendre hommage pour l’infatiguable combat qu’il aura mené pour faire avancer l’idée, en France et dans le monde. »

« Yoland était présent lors de l’assemblée fondatrice du BIEN à Louvains la Neuve en 1986. Il était l’organisateur principal du Congrès du BIEN à Paris St Maur en 1992. Et il est resté au cours de ces 30 années un fidèle compagnon de pensée et de combat. Comme d’autres avant et après lui, il sera mort sans avoir vu la réalisation d’une proposition à laquelle il n’a cessé de croire. Si cependant, dans son pays comme ailleurs, elle finira par se réaliser, ce sera à lui et à des personnalités comme la sienne qu’elle le devra. » — Philippe van Parijs.

Logo de l’association

sam7

>>> Sources & plus d’infos sur :

20 octobre 2014 - Commentaires fermés sur Université d'été du Revenu de Base

Tout va de travers …

… ou Rien ne va plus

dans la société actuelle !

Je me trompe peut-être, mais j’ai comme l’impression que la société dans son ensemble est en train de dérailler (dans beaucoup de domaines, comme par exemple : la politique, le découpage territoriale, l’économie, l’emploi, la famille, l’éducation, l’informatique & internet, les libertés … et j’en oubli !)

Que faire ?

whennothing-sam7blog42

Je n’ai pas de solution miracle afin que tout ailles pour le mieux, mais si vous me lisez régulièrement, vous entrevoyez déjà quelques pistes de réflexions dans divers domaines qui sont susceptibles d’orienter la société vers de meilleures voies (enfin, je l’espère).

J’espère que notre gouvernement saura prendre les dispositions urgentes adéquates avant qu’il ne soit trop tard & qu’il montrera ainsi le chemin à suivre aux autres gouvernements de la planète …

politique-sam7blog42

sam7

18 juin 2014 - Commentaires fermés sur Tout va de travers…

L’édito du 21 avril 2014

Vous n’avez certainement pas manqué dans l’actualité de ces derniers jours la fin du support de Windows XP par Microsoft après plus d’une douzaine d’année. Il est certain que « Windows « experience » restera certainement la plus grande réussite de Bill Gates« , mais il est temps maintenant de tourner la page & de passer à autre chose.

L'édito du 21 avril 2014

D’un point de vue de la sécurité, il est indispensable que les utilisateurs de Windows XP débranchent la prise internet … ou si vraiment, ils n’ont pas le choix, utilisent des logiciels plus à jour que ceux fournis par Microsoft dans ce système d’exploitation : par exemple qu’ils remplacent Internet Explorer par Firefox & Outlook par Thunderbird.

Afin de lutter contre l’obsolescence programmée de millions d’ordinateurs & contre un immense gaspillage écologique (& économique), il est temps que les usagers prennent enfin conscience de leur « enfermement » avec ces logiciels privateurs & qu’ils réagissent en choisissant d’utiliser dorénavant des logiciels libres.

Le moment est venu

pour vous

de briser vos chaines

&

de goûter au «  Libre  » .

Ainsi, vous pourrez prolonger la durée de vie de votre ordinateur avec un système d’exploitation récente & léger répondant à vos besoins … et surtout, vous pourrez reprendre le contrôle de votre informatique, de vos données & de votre vie privée.

Il existe un très grand nombre de distributions Gnu/Linux, et parmi celles-ci je vous recommande par exemple HandyLinux ou Emmabuntüs. En visitant leurs sites, vous constaterez que le  « libre » , c’est aussi une certaine philosophie, une certaine éthique

ReactOS qui est en cours de préparation pourrait probablement être un bon compromis, mais il va falloir attendre encore un peu … dommage qu’ils ne soient pas été prêts « à temps ».

Vous le constaterez rapidement, il n’est finalement pas si compliqué que cela de changer ses habitudes pour de meilleures & plus saines.

Essayez la distribution Gnu/Linux de votre choix,

et vous ne pourrez plus vous en passer :p.

sam7

Nota 1: J’ai publié comme bien d’autre ces dernières semaines plusieurs billets sur plusieurs blogs concernant ce sujet, que je vous invite à lire & à partager @1 & @2 & @3 & @4 & @5 (attention, certains semble être les mêmes, mais il y a de légères variantes).

Nota 2: Je vous invite également à lire quelques autres billets sur ce sujet, comme par exemple @6 & @7 & @8 & @9 & @10 & @11 & @12 & @13 & @14 & @15

21 avril 2014 - Commentaires fermés sur L'édito du 21 avril 2014

Déclaration Fondamentale des jeunes pour la paix

 

Pour débuter la nouvelle année, je vous invite à prendre connaissance de la Déclaration Fondamentale des jeunes pour la paix :


« 1. Les Jeunes pour la Paix rêvent d’un autre monde, un monde devenu VILLAGE PLANÉTAIRE  où il serait impossible d’ignorer ce qui se passe à l’autre bout ;
                     
2. un monde où les hommes et les femmes auraient le droit de vivre et d’élever leurs enfants dans la dignité, à l’abri de la faim et sans craindre la violence, l’injustice ou le chômage ;
                     
3. un monde où la nature serait respectée et où les richesses de la planète seraient réparties entre les habitants de telle sorte que les plus pauvres pourraient vivre avec le minimum vital ;
                     
4. un monde où les Hommes apprendraient à vivre ensemble, avec leurs différences d’opinions politiques, philosophiques ou religieuses, de culture ou de langue et où les différences ne seraient pas redoutées mais vénérées en tant que bien précieux de l’humanité ;
                     
5. un monde où les valeurs de fraternité, de solidarité, de tolérance et de responsabilité auraient une importance très supérieure à celles de l’argent, des richesses matérielles et de la position sociale ;
                     
6. un monde où tous les Hommes prendraient conscience qu’ils sont membres d’une même famille, la famille humaine.
Cet autre monde est possible : il suffit de vouloir le changement pour mieux vivre ensemble. Alors, agissons «  les uns envers les autres dans un esprit de fraternité. » »

 

Cette déclaration a été écrite par des jeunes collégiens de l’association… Elle essaye de répondre à la question : « de quel monde rêvons-nous? » … Les idées exposées dans ce texte (qui peut encore évoluer) contribuent à bâtir le monde, à ce que les hommes agissent les uns envers les autres dans un esprit de fraternité, à ce que notre monde soit toujours plus humain et plus juste…

***

« Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes,

c’est dans l’esprit des hommes

que doivent être élevées les défenses de la paix. »

Acte constitutif de l’UNESCO, 1946

« Être homme c’est précisément ÊTRE RESPONSABLE.

C’est sentir, en posant sa pierre, que l’on contribue à bâtir le monde. »

Saint-Exupéry

***

Je voudrais vous laisser un message de paix pour débuter cette nouvelle année … en espérant qu’elle soit meilleure que la précédente. Il y a tant de guerres dans le monde & pour des raisons bien souvent  » stupides  » … Il y a tant de victimes innocentes qui se trouvaient juste malheureusement au mauvais endroit au mauvais moment …

L’unique chemin vers la paix est celui du dialogue pour que cessent tous ces affrontements & ces conflits car  » la paix est un bien qui dépasse toute barrière, parce qu’elle est un bien de toute l’humanité « .

Tout cela me rappelle le message du Pape François lors de l’Angélus du 1er septembre dernier :

« Chers frères et sœurs, je voudrais me faire aujourd’hui l’interprète du cri qui monte de toutes les parties de la terre, de tous les peuples, du cœur de chacun, de l’unique grande famille qu’est l’humanité, avec une angoisse croissante : c’est le cri de la paix ! Et le cri qui dit avec force : nous voulons un monde de paix, nous voulons être des hommes et des femmes de paix, nous voulons que dans notre société déchirée par les divisions et les conflits, explose la paix ; plus jamais la guerre ! Plus jamais la guerre ! La paix est un don éminemment précieux, qui doit être promu et préservé.« 

 

sam7

>>> Voici à toutes fins utile quelques liens « bonus » :

>>> Sources & plus d’infos sur :

8 janvier 2014 - Commentaires fermés sur Déclaration Fondamentale des jeunes pour la paix

L’édito du 21 décembre 2013

Comme promis de longue date, je vous dévoile « enfin » la grande nouveauté sur mon site :

 

l'édito du 21 décembre 2013

 

Son tout nouveau portail d’accueil ( http://accueil.sam7blog42.fr/ ) incluant déjà un bon nombre de pages …

  • Liens vers les pages de premier niveau (pages dont vous retrouvez les liens dans le « bandeau supérieur »):

Accueil Sam7Blog Sam7Blog42 Le Message du Plan C Shaarli Sources Libres À propos

  • Liens vers les pages de second niveau (pages thématiques constituées de plusieurs cadre, sur la même trame que les pages de premier niveau):

Logiciel Libre vs Logiciel Propriétaire Les 4 Libertés du Logiciel Libre Les 4 Libertés Économiques Les 8 Libertés d’une Monnaie Libre Biens Communs & Domaine Public Podcasts Libres Promotion du Libre Promouvoir & défendre les Libertés Numériques (& individuelles) Lutter contre les Lois Liberticides Protéger l’homme & la nature

  • Liens vers les pages de troisième niveau (pages thématiques constituées d’au plus un seul cadre, avec en bonus les liens directs vers les différentes composantes de mon site):

Les 3 blogs de sam7 Mon Sam7Blog Mon Sam7Blog42 Le Message du Plan C & autres propositions Tous les liens sam7

… avec le temps, il n’est pas impossible que d’autres viennent se « greffer » à celui-ci.

***

L’an prochain, je vais « radicalement » changer de méthode & « rediffuser » beaucoup moins de billets dans l’un ou l’autre de mes 3 blogs … je vais principalement utiliser mon Shaarli pour diffuser ceux-ci (comme je le fais déjà de longue date)…

Je vais « enfin » essayer de me lancer pour ne publier que mes propres écrits … donc le rythme des publications sera forcément modifié : au lieu de 2 ou 3 billets par semaine sur chacun, il n’y en aura peut-être qu’un seul … et peut-être pas toutes les semaines … avec le temps, ça devrais aller en s’améliorant … l’avenir nous le dira.

Pour le moment, je vais faire une pause durant les vacances … à l’année prochaine.

Bonne découverte

&

Joyeuses Fêtes

de fin d’année.

 

tux-joyeux-noel-et-bonne-annee

Cordialement,

sam7

21 décembre 2013 - Commentaires fermés sur L’édito du 21 décembre 2013

L’aliénation du plein emploi

L’aliénation du plein emploi

Asseyez-vous une seconde et mettez-vous dans la peau du bambin rêveur que vous fûtes. Tentez d’imaginer le futur avec vos yeux d’enfants. Un avenir où les machines, les robots se chargeraient de toutes les tâches que nous trouvons déplaisantes. Un monde où chacun pourrait se concentrer sur l’amélioration du bien commun, à commencer par lui-même. Un univers où nous consacrerions son temps à l’éducation, aux activités artistiques, sociales et culturelles voire, tout simplement, au plaisir de vivre.

Techniquement, tout cela semble aujourd’hui possible. La preuve: le monde est plus riche que jamais. Et nous progressons sur cette voie: il y a de moins en moins de travail ! Sans compter l’immense majorité des emplois qui pourraient être rationalisés. Merveilleux !

Mais alors…

À quel moment nous sommes-nous fourvoyés jusqu’à élire des dirigeants qui nous promettent de « créer du travail » ? À partir de quand sommes-nous devenus mentalement dégénérés au point de considérer le mot « plein emploi » comme un idéal plutôt qu’une insulte au progrès et à la modernité ? Par quelle perversion totale de l’esprit en arrivons-nous à accuser les artistes de rue, les créateurs peu reconnus ou les personnes qui se consacrent à leur famille de ne pas avoir « un vrai travail » ? Pourquoi ce qui est une utopie pour nos yeux d’enfant se révèle-t-il, soudainement, « une crise » contre laquelle nous luttons de toutes nos forces ?

Peut-être est-il temps de réaliser que la crise, la vraie, nous l’avons nous même amorcée en acclamant ceux qui nous promettaient de nous faire travailler, en nous glorifiant de passer d’inutiles heures en cravate dans un cube grisâtre, en stigmatisant ceux qui avait l’air de souffrir différemment voire, infamie suprême, d’être heureux sans se tuer à la tâche !

Quelles que soient les méthodes invoquées, je suis désormais convaincu que les slogans de « relance », « relocalisation », «reprise économique » ne sont que des pierres pour nous enfoncer encore plus profondément. Asservi par des siècles de travail, l’homme a peur de cette nouvelle liberté qui s’offre à lui. Il lutte pour renforcer ses propres chaînes. La solution viendra de ceux qui auront le courage de monter au front politique en disant « Il y a encore trop de travail, nous allons en supprimer autant que possible ! »

La panique résultant de la soudaine ouverture de notre cage millénaire n’est-elle pas dangereuse ? Ne risque-t-elle pas d’avoir des effets négatifs ? Peut-être. Mais doit-on pour autant garder la cage définitivement fermée ? N’avons-nous pas le devoir, nous, première génération disposant de la clé, de faire grandir nos descendants loin de cette oppressante prison ?

 

Concrètement, je vous invite à lire pourquoi la création de l’emploi est nuisible et pourquoi vous êtes, sans peut-être le savoir, en faveur du revenu de base. Nous disposons aujourd’hui d’une occasion unique de mettre le revenu de base sur la table politique de la commission européenne. Pour cela, je vous invite à signer l’initiative européenne en faveur du revenu de base (vos données personnelles sont nécessaires pour la validité du processus et stockées sur un serveur officiel de la commission européenne, aucun danger de récupération commerciale), à parler autour de vous du revenu de base et à soutenir la campagne de financement nécessaire pour obtenir le million de signatures requis. Merci ! 

>>> Source sur : http://ploum.net/lalienation-du-plein-emploi/

>>> L’image d’illustration est de Chris Brown.

>>> Licence : Creative Commons License

>>> Auteur : Lionel Dricot

>>> Sur le même sujet, je vous invite à lire : http://jcfrog.com/blog/je-serais-tellement-plus-utile-au-chomage-emploi-hasbeen/

16 décembre 2013 - Commentaires fermés sur L’aliénation du plein emploi

Loi de programmation militaire :

une grave atteinte aux libertés et aux droits fondamentaux entérinée au Parlement

Paris, 10 décembre 2013 — Malgré l’importante mobilisation citoyenne et les nombreuses critiques exprimées à son encontre, le Sénat vient d’adopter le projet de loi relatif à la programmation militaire et ses dangereuses dispositions sans aucune modification. Cette adoption conforme par les sénateurs met un terme au travail parlementaire sur ce texte : seul le Conseil constitutionnel peut à présent empêcher l’application de ces dispositions attentatoires aux libertés fondamentales des citoyens. La Quadrature du Net appelle solennellement les parlementaires à déposer une saisine du Conseil constitutionnel pour que ce dernier se prononce sur la conformité de cette loi à la Constitution.

Soutenons La Quadrature du Net !

En adoptant le projet de loi relatif à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 sans aucune modification, les sénateurs viennent de mettre un terme aux travaux législatifs du Parlement sur ce dossier. Malgré les nombreux avertissements exprimés tant par les organisations citoyennes que par des autorités publiques, le texte adopté aujourd’hui permet :

  • la capture en temps réel d’informations et de documents (qui « peuvent être recueillis sur sollicitation du réseau et transmis en temps réel par les opérateurs aux agents mentionnés ») auprès aussi bien des hébergeurs que des fournisseurs de service.
  • de requérir ou capturer des « informations ou documents traités ou conservés par leurs réseaux ou services », et non plus seulement des données de connexion.
  • l’élargissement de la liste des administrations qui peuvent requérir ces interceptions ou captures, par exemple au ministère de l’économie et du budget.
  • l’élargissement des finalités de ces mesures à la sauvegarde du « potentiel scientifique et économique de la France » et à la prévention « de la criminalité ou de la délinquance organisées ».

À ce stade de la procédure, seul le Conseil constitutionnel peut encore empêcher l’application de ces mesures ouvrant la porte à une surveillance généralisée des informations et communications sur Internet. Celui-ci ne pourra examiner la constitutionnalité du texte adopté cet après-midi qu’avec une saisine de 60 parlementaires, du Premier Ministre, ou du Président de la République. La Quadrature du Net appelle solennellement les élus des deux chambres du Parlement à entendre l’appel des citoyens, et à déposer au plus vite une demande de contrôle de constitutionnalité.

« Dans le contexte des révélations d’Edward Snowden sur l’espionnage massif et généralisé des citoyens, il est choquant de voir le Parlement adopter un texte qui entérine l’état d’exception et permet de violer la vie privée des citoyens. Les élus doivent entendre l’appel de la société civile et saisir le Conseil constitutionnel avant l’application de ces mesures attentatoires aux libertés fondamentales »

déclare Philippe Aigrain, cofondateur de La Quadrature du Net.

>>> Source sur : http://www.laquadrature.net/fr/loi-de-programmation-militaire-une-grave-atteinte-aux-libertes-et-aux-droits-fondamentaux-enterinee

13 décembre 2013 - Commentaires fermés sur Loi de programmation militaire : une grave atteinte aux libertés et aux droits fondamentaux entérinée au Parlement

Nelson Mandela

Qui donc était ce grand homme :

Nelson Rolihlahla Mandela, dont le nom du clan tribal est « Madiba », né le 18 juillet 19181 à Mvezo (Union d’Afrique du Sud) et mort le 5 décembre 2013 à Johannesburg, est un homme d’État sud-africain ; il a été l’un des dirigeants historiques de la lutte contre le système politique de ségrégation raciale (apartheid) avant de devenir président de la République d’Afrique du Sud de 1994 à 1999, à la suite des premières élections nationales non raciales de l’histoire du pays.

Après vingt-sept années d’emprisonnement dans des conditions souvent très dures, Mandela est relâché le 11 février 1990. S’inspirant alors de la pensée ubuntu dans laquelle il a été élevé, il soutient la réconciliation et la négociation avec le gouvernement du président Frederik de Klerk. En 1993, il reçoit avec ce dernier le prix Nobel de la paix pour avoir conjointement et pacifiquement mis fin au régime d’apartheid et jeté les bases d’une nouvelle Afrique du Sud démocratique.

Élevé au rang de patrimoine commun de l’humanité, il demeure une personnalité mondialement écoutée au sujet des droits de l’homme et est salué comme le père d’une Afrique du Sud multiraciale et pleinement démocratique, qualifiée de « nation arc-en-ciel ».

Nelson Mandela, en 2008.

 

« Les hommages (ô combien mérités) rendus ici et là par nos gouvernements à Nelson Mandela ont pour moi un goût amer, quand je pense aux Julian Assange, Bradley Manning et Edward Snowden qui ont chacun risqué et perdu tout ou partie de leur liberté pour défendre une idée supérieure.

Quel confort, pour nos gouvernants, de rendre cet hommage qui aujourd’hui ne pose plus question et ne demande aucun effort, tandis qu’ils abandonnent et sont prêts à livrer sans scrupule à leur bourreau les nouveaux héros. »

 

>>> Sources & plus d’infos sur :

9 décembre 2013 - Commentaires fermés sur Nelson Mandela
Welcome , today is jeudi, 29 juin 2017