5 minute(s) de lecture

annuaire

Quelle surprise en cette rentrée de voir sortir plusieurs nouveaux sites web recensant des logiciels libres et open source. Petit tour d’horizon des nouveaux, mais aussi des anciens.

Pack Logiciel Libre de l’entreprise

Tout a commencé par le site du Pack Logiciels Libres de l’entreprise produit par les Chambres de Commerce et d’Industrie et les Chambres de Métiers et de l’Artisanat de Picardie et soutenu par le FEDER et le Conseil régional de Picardie. Une remise à neuf, semble-t-il, d’un projet déjà présenté lors des RMLL de 2010. Il s’agissait alors d’un CD, approche qui déjà à l’époque m’avait paru un peu vieillotte.

Le site présente les logiciels classés par catégorie et pour chacun d’entre eux une fiche récapitulative indique trois critères : Installation, Prise en main, Évolutivité. Chaque critère est évalué sur une échelle de trois mentions associées à la fameuse échelle visuelle de nos feux de circulation (vert, orange et rouge). Une façon simple de voir rapidement quels sont les logiciels faciles à installer et ceux qui demanderont de faire appel à un professionnel. Autre critère: une petite icône indiquant si le logiciel requiert un serveur pour son installation.

Pour finir, une fiche de présentation de chaque logiciel donne des informations selon plusieurs rubriques : Fonctionnalités, Captures d’écran, Documentation et Liens utiles. Il manque une petite fonction de filtre pour pouvoir sélectionner sur les trois critères, mais c’est vrai qu’il n’y a pas non plus des centaines de logiciels.

Je n’ai pas trouvé grand chose à redire globalement sur les évaluations ou le classement des logiciels. J’ai été un peu surpris de trouver le logiciel Grisbi dans la catégorie “Outils” entre 7Zip et TightVNC. Sa place est à mon avis davantage dans la catégorie Gestion d’entreprises. Certains logiciels m’ont semblé un peu “has been” comme Kompozer, mais reste, il est vrai, fonctionnel.

Guide Open Source de Smile

Changement de catégorie, on passe à la version annuaire faite par le poids lourd de l’open source en France, le Groupe Smile : le Guide Open Source. D’emblée on sent que les moyens ont été mis. Le site est clairement une vitrine sur le savoir-faire de la société en matière de sites web. Sans même parler de l’annuaire en lui-même, c’est une énorme opération de communication.

Smile est connu depuis plusieurs d’années pour ses livres blancs qui sont devenus progressivement des ouvrages de référence. J’avoue y puiser régulièrement des informations. Ce nouvel annuaire est la transposition du livre blanc correspondant. Il regroupe au travers de 40 catégories plus de 300 logiciels. En revanche, vous n’y trouverez ni 7Zip, ni encore LibreOffice ou Dollibar. L’annuaire est clairement destiné aux structures dont l’informatique a déjà atteint un certain niveau de développement. Les TPE et petites PME pourront globalement passer leur chemin si ce n’est sur certains thèmes.

Le site a été conçu pour être interactif et permettre aux visiteurs de noter et commenter les fiches des différents logiciels. Ainsi la note des visiteurs est affichée en regard de la note donnée par les équipes de Smile. On peut saluer le travail qui est ainsi mis à disposition en libre service. Mais c’est à ne pas en douter un énorme navire de guerre pour capturer des prospects potentiels et asseoir sa position de leader sur le marché. On a rien sans rien.

What else ?

Ce ne sont pas les premiers annuaires et il est bon de rappeler l’existence de quelques vénérables ancêtres, même si leurs annuaires mériteraient parfois un peu de dépoussiérage. Mais nous avons affaire à des annuaires “associatifs” souvent constitués par des bénévoles.

plume

Je commencerais par le projet Plume qui recense à ce jour plus de 1237 fiches descriptives. La plupart des logiciels sont libres, utilisés ou développés dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche (universités, CNRS, INRA…). On retrouve un classement sur différents axes : Métier-activité, Domaine informatique, fonctionnalités, mots-clés, etc.. qui permettent de filtrer sa recherche. Les fiches sont en général très complètes avec pas mal de liens utiles pour l’usage du logiciel.

framalibre

Il ne faudrait pas oublier le vénérable et très ancien annuaire du Framasoft. Un annuaire grâce auquel beaucoup de “libristes” ont découvert toutes les possibilités des logiciels libres. Un annuaire qui ne compte que sur ses bénévoles pour se maintenir ce qui ne rend pas sa maintenance aisée et fait grogner certains à cause de fiches obsolètes.

Les annuaires présentés ci-dessus font le choix d’une certaine forme d’exhaustivité et d’une sélection plutôt large suivant les cibles qu’ils cherchaient à viser. S’ils facilitent la recherche de logiciels, ils ne permettent pas forcément le choix ou alors en se basant sur les notes attribuées ou les critères, ce qui peut être insuffisant. Il faut souvent repasser par la phase de test et surtout d’assemblage.

Histoire de lancer un teaser, c’est à l’élaboration d’un annuaire de ce type que je travaille depuis cet été. Enfin pas vraiment un annuaire. Une sélection de logiciels destinés à répondre aux besoins des toutes petites structures de 1 à 20 personnes. Difficile souvent pour ces dernières de faire le choix du logiciel libre sans être guidées. C’est à ce challenge que je m’attelle. Rendez-vous en 2014.

Ceux qui me lisent régulièrement savent qu’ils vont avoir droit au couplet selon lequel il serait bien d’unifier les efforts pour éviter tous ses annuaires et la dispersion de moyens, mais aussi de visibilité. Je verrais bien d’ailleurs si le site n’était pas si “marketé”, Framasoft utiliser le site de Smile pour ajouter tous les logiciels “grand public” de leur annuaire. Mais mélanger le travail de bénévoles et de salariés n’est hélas pas une bonne idée, c’est une question de finalité du site et de sa gouvernance.

Je pense que vous connaissez probablement d’autres annuaires. N’hésitez pas à signaler en commentaires ceux que vous avez trouvé pertinents.

>>> Source sur : http://philippe.scoffoni.net/annuaires-logiciels-libres-open-source-rentree/

>>> Crédit image : Certains droits réservés par Jamiesrabbits

more